Frédéric REY a soutenu sa thèse intitulée “Le jonglage et les sciences. D’une approche pluridisciplinaire à une vision transdisciplinaire”, mercredi  23 Novembre 2011.

RESUME:

Les recherches présentées dans cette thèse traitent de la structuration et de la perception du jonglage et des jongleurs en adoptant des approches philomotrice, épistéomotrice et écomotrice.

Dans la première partie, nous donnons un ancrage historique au jonglage Européen. Au travers de l’analyse d’expressions figées, nous explorons l’identité de la communauté des nomades et plus particulièrement des jongleurs du Moyen-Âge, « Enfant de la Balle » devenant une identité métasymbolique.

La seconde partie de la thèse s’intéresse aux jongleurs et au jonglage aujourd’hui. L’identité des jongleurs est confinée aux manipulateurs d’objets avec un âge clé d’entrée dans la pratique tandis que le jonglage est encore une activité plurielle avec une logique interne à chaque pratiquant lors de l’apprentissage.

La troisième partie de ce travail analyse l’ambiguïté biologique-physique du contrôle moteur lors de la réalisation d’une figure de jonglage spécifique (i.e., la cascade à trois balles). Les études expérimentales réalisées mettent en lumière l’interaction entre les fonctions biologiques et le monde perceptif permettant de proposer un modèle d’apprentissage alternatif.

Cette recherche exploite un panel important de disciplines, propose des résultats significatifs pour chacune d’entre-elles et tend vers une vision transdisciplinaire.

 

JURY :

 

1/ Christine, Assaiante, DR-HDR, CNRS-UMR 6149, rapporteuse

2/ Peter, Beek, PR, Faculté des sciences du mouvement humain de l’Université libre d’Amsterdam, examinateur

3/ Pierre, Denise, PR, CHU de Caen, rapporteur

4/ Bertrand, During, PR, UFR STAPS Paris Descartes, examinateur

5/ Jean-Michel Guy, CR, DEPS-Ministère de la culture et de la communication, invité

6/ Jean Keller, DR-HDR, UFR STAPS Paris Descartes, examinateur

Affiche de la soutenance de Frédéric Rey